Back to Home Page Back to Previous Page

http://www.fa.hku.hk/DavidClarkePortfolio/DJCParole.files/pixel.gif

Photographie 攝影


Texte : Gérard Henry

Traduction : Chiu Chor Bing

 David Clarke : A year in the life of the city

ylci1.jpg

 

Voici sans doute le premier ouvrage de l'année marquant de façon non officielle le dixième anniversaire de la rétrocession, beaucoup d'autres suivront, il n'y a pas à en douter. Son auteur David Clarke, historien d'art, est aussi photographe et cet ouvrage est avant tout un essai photographique tentant de recréer de façon subjective l'atmosphère de la ville, saisie sur une période d'un an, du 5 octobre 2004 au 4 octobre 2005 dans un Hong Kong rétrocédé à la Chine, et ayant survécu au SRAS, à la grippe aviaire, à la crise économique et à la déception d'une démocratie refusée par la Chine.

Ce livre est composé de deux parties qui ne coïncident pas nécessairement. Le texte qui court sur une cinquantaine de pages (le livre en compte 184) est dans sa première partie un récit critique des événements politiques, sociaux et culturels de ces dix ans, de la façon dont le gouvernement de Hong Kong y a fait face et des différentes humeurs de la population hongkongaise, ainsi que des débats sur l'identité et la politique patrimoniale hongkongaise. Dans la seconde partie, David Clarke explique sa démarche photographique, proche dit-il de la Théorie de la dérive de Guy Debord, c'est-à-dire des traversées libres de la cité, sans aucun plan préconçu, qui se laissent aller aux sollicitations du terrain et aux rencontres qui y correspondent, une narration psychogéographique de la cité. Il s'attarde aussi à décrire certains quartiers ou lieux nocturnes comme à la charnière  des quartiers de Central et de Sheung Wan, les cafés où artistes, bluesmen et jazzmen se rencontrent.

Le titre Hong Kong x 24 x 365 , explique la genèse de cet ouvrage : David Clarke est sorti chaque jour de cette année accompagné de son appareil et a photographié ce qu'il rencontrait durant ses promenades ou ses diverses activités nocturnes, car durant la journée, enseignant dans les amphis de Hong Kong University, il n'avait pas la liberté de ses déplacements. C'est donc surtout un Hong Kong nocturne qu'il nous offre. Un monde saturé de couleurs et de mouvements qui vont jusqu'à brouiller l'œil et l'image. Pas d'images panoramiques, c'est la ville vue par le détail et bien malin qui pourrait reconnaître le lieu. David Clarke s'intéresse surtout aux signes, reflets, ombres, flous, créés par la ville saturée de couleurs. L'aspect documentaire n'est point son premier souci, c'est pourquoi il faut peut-être plus voir dans cet ouvrage le photographe que l'historien. Il existe cependant une certaine ambiguïté qui fait douter le lecteur sur la nature de ce livre, car les premières pages où l'on rencontre des photos d'événements politiques et de personnages connus de HK laissent penser qu'il s'agit d'un ouvrage plus documentaire. La suite s'engage délibérément vers l'essai photographique, avec une logique de mise en page dictée par les images elles-mêmes. Dans la postface du livre, l'auteur explique que son inspiration photographique se trouve plus dans la peinture qu'il côtoie quotidiennement en tant qu'historien d'art que chez les photographes eux-mêmes. Sa façon de traiter la couleur rappelle le geste large du pinceau de certains peintres modernes, ou certains motifs tels qu'ombres grises de bambous sur un mur doivent beaucoup à la peinture chinoise.  Ces images donneront lieu à une grande exposition en février au Musée de l'Université de Hong Kong.  

 

ylci2.jpg
David Clarke's works
University Museum and Art Gallery, University of Hong Kong
10 February 2007 to 18 March 2007.
Book :
Hong Kong x 24 x 365 A year in the Life of a City, David Clarke
184 pages 216 x 279 mm Hong Kong University Press HK$295

 

 

柯大偉:香江獵影

 

ylci3.jpg

 

影集相信是首部紀錄香港回歸祖國第十年的非官方著作,而之後肯定還會有不少這類的著作相繼出現。這攝影集的作者柯大偉是藝術史學家亦是攝影師,這主要是一本小品式的攝影作品,柯氏嘗試以主觀的手法,透過捕 誑2004105日至2005104日這一年間香港在回歸後,在經歷了沙士、禽流感、經濟低迷以及對中國阻礙民主政制發展而感到的失望,藉此來重溯這座城市的氣氛。

 

這攝影集由兩部份組成,而兩者的內容也不一定是吻合的。分佈在書中五十多頁上(全書共184頁)的文章的前半部份是評論有關這十年來香港所發生的政治、社會及文化事件,政府面對這些事件時如何處理及香港居民的各種心情,還有就是探討香港人的身份和古蹟古物政策的問題。在後半部份,柯大偉解釋他的 廒v手法,據他說是接近Guy Debord的〝隨機理論〞,換句話說是沒有任何預先的計劃,是除意地在城市中穿梭,任由地點或與該地方相關的偶遇引領,是述說這座城市的地區心理。他亦花時間描寫某些地區或夜生活場所,如連接着中環區和上環區,藝術工作者、藍領階級及爵士樂手聚集的一些咖啡室。

 

書名《香港 x 24 x 365》解釋了這作品的形成;柯大偉在這一年中每天帶着他的攝影機外出,拍攝了他散步或晚間活動時時所遇到的人和物,他多數在晚上出動因為他白天在香港大學任教,不能自由改變課堂的時間。因此,他向我們展 靰漲h是晚間的香港。一個充滿色彩和動感的世界。那些動感的影像甚至令人有眼花瞭亂的感覺。攝影集中並沒有全景圖,全都是透過細部看這都市,而精明的人或許能夠辨認出那些地方來。柯大偉對那些因城市有過多的顏色而產生的記號、倒影、陰影特別感興趣。他最關心的完全不是紀錄 文獻,因此,最好還從攝影師的角度而不是藝術史學家的角度來欣賞這作品。然而,書中有某些不明確的地方,容易讓讀者質疑它的性質,原因是開頭的幾頁我們看到一些政治事件和一些香港知名人物的照片,這讓人想到這是有關文獻紀錄的作品。之後是刻意的小品式攝影,並按照影像本 郃茪銊t排版的安排。在書的編後記中,作者解釋了他的攝影靈感並不是來自其他攝影家,而是來自他身為藝術史學家而日常所接觸到的畫作。他處理色彩的方法讓人聯想到某些現代畫家那種大刀闊釜的筆法。這批照片將於二月份在香港大學美術博物館中展出。

 

All images Copyright David Clarke 2008. Text copyright Gérard Henry.